Manonoké Fanahy

Par Le Landyvolafotsy et la Cie Lolita Monga

le 15 février Espaces de création //

Manonoké Fanahy //

Par Le Landyvolafotsy et la Cie Lolita Monga

CHANGEMENT
Contrairement à ce qui était initialement prévu et pour des raisons techniques, la Compagnie et Lékip de la Cité des Arts ont pris de la décision de programmer ce spectacle en salle. La jauge étant désormais limitée, la réservation des places est indispensable ! 02 62 92 09 90 (entre 10h et 17h)


Manonoké Fanahy est avant toute chose une rencontre, un échange, une volonté commune de réinventer LA relation ; C’est une colère transnationale, un cri humain, un élan collectif pour dire, raconter, bruiter, chanter le monde et ses tourments, ré-enchanter le monde et ses espoirs.

C’est le projet de deux compagnies de théâtre, l’une Réunionnaise, la Compagnie Lolita Monga, l’autre Malagasy, le Landyvolafotsy, autour d’un film japonais. C’est une adaptation du texte par Lolita Monga et Doly Odéamson (en Français, Créole et Malagasy) qui organisent également la mise en scène collective.

Manonoké Fanahy est aussi une fable sur la Nature racontée par des hommes et des femmes. Tantôt sauvage, tantôt docile, parfois résistante, souvent maltraitée et pillée, la Nature trouve ici ses défenseurs, ses guerriers, ses esprits, face aux attaques incessantes des Hommes et de leurs recherches de profit. Un combat radical entre deux mondes prenant conscience d’une possible harmonie.

C’est un problème mondial abordé sous l’angle malagasy et c’est une urgence malagasy aux couleurs universelles.

Manonoké Fanahy est une réflexion des deux compagnies sur la résistance, le marronnage, la liberté. C’est une autorisation faite aux ancêtres pour comprendre notre monde, un emprunt à la mythologie malagasy pour raconter l’autre histoire qui se cache derrière l’Histoire, un témoignage d’aujourd’hui pour les consciences éveillées et endormies.

C’est un acte poétique pour ne pas oublier, un geste dérisoire avant qu’il ne soit trop tard.

Manonoké Fanahy est enfin un spectacle tout public, un ciné-théâtre, un opéra paysan ou un théâtre de tréteau pouvant se jouer dans n’importe quels lieux, improbables, incongrus, inconfortables, évidents, étonnants.

Le spectacle est issu de l’expérience d’une compagnie malagasy qui a fait du théâtre de tréteaux sa forme théâtrale de prédilection et sa renommée depuis 1974 et d’une autre compagnie réunionnaise celle là, composée d’artistes et de techniciens qui réfléchissent et pratiquent la décentralisation culturelle à La Réunion depuis plus de 20 ans.


LANDYVOLAFOTSY
Troupe familiale qui s’est créée à la suite de celle de leur père, Odéam RAKOTO, disciple de Jean Vilar qui a été le fondateur de la première école de théâtre de Madagascar
« Imadefolk » et cofondateur avec Bernard Mounier du Centre Culturel Albert Camus devenu actuellement l’Institut Français de Madagascar.
Depuis sa création Landyvolafotsy parcourt les villages de Madagascar à pied, en charrette, en pirogue et en camion pour amener le théâtre au sein du pays.
Elle adapte des pièces de théâtre classiques pour l’itinérance, répond à des commandes institutionnelles de théâtre de sensibilisation (exemple avec le SIDA) et a travaillé avec le Centre Dramatique de La Réunion et la Compagnie Vincent Colin.
Le répertoire :
• Le contrat social de Jean Jacques Rousseau
• Le roi et l’oiseau de Jacques Prévert
• Mille Francs de récompense de Victor Hugo
• L’Opéra de quatre sous et Maître Paontila de Bertold Brecht
• La paix d’Aristophane
Pour en savoir plus sur le landyvola fotsy : L’illustre théâtre de Madagascar – You Tube

LA COMPAGNIE LOLITA MONGA
Créée en 2016 par Lolita Monga à la fin de son troisième mandat à la tête du Centre Dramatique Régional de l’Océan Indien de la Réunion, la compagnie développe sur trois années un thème de recherche artistique autour du Marronnage contemporain.
Dans ce cadre, elle alterne des résidences longues dans des territoires empreints de la thématique qui lui permettent de travailler avec les artistes rencontrés et de faire remonter la matière qui servira à la création de spectacles.
Elle alterne recherche, recueil de récits de vie, témoignages et travail de plateau.
Un travail sur les langues
Les spectacles et les restitutions de fin de résidence, sont joués dans la langue maternelle des comédiens.
Une création plurielle
Un projet pluridisciplinaire avec le regard d’un vidéaste /photographe et d’artistes rencontrés au gré des voyages et des rencontres dans la ville (musiciens, plasticiens etc.) Des Spectacles comme des carnets de voyage : collages, grattages, interviews, écriture, oralité, articles, poèmes, paroles, vidéo, film, sons, blog, internet etc.
Le répertoire :
• Notre Dame d’Haïti (suite des résidences artistiques en Haïti et à Notre Dame des Landes en France)
• La Fugue (suite de la résidence permanente dans la ville du Port à La Réunion)
• Anlèr Piton (spectacle jeune public sur le marronnage historique à La Réunion)

Jeudi 15 février à 19h en Boîte Noire

©Cie Lolita Monga

Les retrouver sur le net //

Espaces de création
Gratuit
Spectacle vivant
Océan Indien
Tout public
 

Partager l'évènement //

 

Partenaires de l'évènement //